Luc Lallemand, PDG belge de SNCF Réseau, est remercié

Il sera remplacé par son ancien numéro deux Matthieu Chabanel.

La Libre Eco avec AFP
Luc Lallemand, un Belge francophone de 56 ans qui a longtemps dirigé Infrabel, le réseau ferré belge, est à la tête de SNCF Réseau depuis mars 2020.
Luc Lallemand, un Belge francophone de 56 ans qui a longtemps dirigé Infrabel, le réseau ferré belge, est à la tête de SNCF Réseau depuis mars 2020. ©Bernard Demoulin

Le PDG de SNCF réseau, Luc Lallemand, va quitter ses fonctions pour être remplacé par son ancien numéro deux Matthieu Chabanel lors d'un conseil d'administration extraordinaire mercredi, rapporte mardi la lettre d'information Mobilettre.

Luc Lallemand, un Belge francophone de 56 ans qui a longtemps dirigé Infrabel, le réseau ferré belge, est à la tête de SNCF Réseau depuis mars 2020.

Ni le ministère des Transports ni la SNCF n'ont souhaité faire de commentaires.

Selon Mobilettre, Luc Lallemand a appliqué à la lettre la loi de réforme ferroviaire de 2018, et les strictes conditions d'application dictées par Bercy et la ministre des Transports d'alors, aujourd'hui Première ministre, Elisabeth Borne, qui exigent notamment que le gestionnaire des voies ferrées françaises revienne à une génération de trésorerie positive à partir de 2024.

SNCF Réseau, devenu société anonyme, ne peut plus avancer d'argent pour engager ou poursuivre des projets mal ficelés ou dépassant les budgets, et M. Lallemand s'est accroché avec de nombreux élus, toujours selon Mobilettre.

La présidente du conseil régional d'Ile-de-France et d'Ile-de-France Mobilités, Valérie Pécresse, a en particulier vilipendé la gestion de SNCF Réseau à plusieurs reprises, à propos surtout du prolongement du RER E (Eole) et de la mise en place d'un nouveau système de signalisation sur les RER B et D.

Luc Lallemand doit, toujours selon Mobilettre, être remplacé à la tête de SNCF Réseau par son ancien numéro deux Matthieu Chabanel, qui avait quitté le groupe cet été pour rejoindre La Poste.

Son départ survient alors que SNCF Réseau vient de signer avec l'Etat un "contrat de performance" qui, malgré une augmentation des crédits, est unanimement jugé insuffisant pour rénover et moderniser les voies ferrées françaises.

Tout comme le PDG de la SNCF Jean-Pierre Farandou - le patron de sa maison mère -, M. Lallemand a plaidé ces derniers mois pour obtenir davantage de crédits.

>> Relire aussi (janvier 2020) :Les coulisses du départ du patron d'Infrabel vers la SNCF...