Colruyt s'attend à une "baisse considérable" de son résultat comptable

Le président du groupe, Jef Colruyt, est très pessimiste pour l'année 2022-2023. Il s'attend à une baisse considérable de son résultat comptable.

La Libre Belgique avec Belga
Jef Colruyt est pessimiste pour l'année comptable 2022-2023.
Jef Colruyt est pessimiste pour l'année comptable 2022-2023. ©Belga

Le groupe Colruyt s'attend à ce que le résultat consolidé de son année comptable qui court jusqu'à fin mars 2023 "diminue considérablement" par rapport à celui de 2021-2022. Le président du groupe, Jef Colruyt, s'est ainsi montré, mercredi au cours d'une assemblée des actionnaires, encore plus pessimiste qu'il y a quelques mois lorsque Colruyt entrevoyait un probable recul de son résultat net. Dans son allocution, le président a pointé la baisse des volumes dans les magasins d'alimentation et la politique à bas prix de son entreprise qui ne lui permet pas de répercuter entièrement l'inflation des prix sur le client.

L'inflation fait grimper les coûts du groupe Colruyt

"La pression inflationniste entraîne également une augmentation significative des coûts du groupe, l'effet attendu dépassant les 200 millions d'euros. Il s'agit principalement des coûts liés à l'énergie, au transport et au personnel. Ces derniers ont une incidence importante compte tenu du système d'indexation automatique des salaires en Belgique", ajoute M. Colruyt.

Lors de l'année comptable 2021-2022, Colruyt avait engrangé un bénéfice de 288 millions d'euros, une baisse de 25% par rapport à l'exercice précédent. Le chiffre d'affaires avait cependant grimpé de 1,2%, à 10 milliards d'euros.

Outre les supermarchés, Colruyt rassemble notamment les marques OKay, Bio-Planet, Dreamland, les stations-service DATS 24 et la chaîne de fitness Jims.