NewB : "La priorité maintenant est la discussion avec la Banque nationale"

NewB doit trouver 40 millions d'euros venant d'investisseurs institutionnels. Les pourparlers se poursuivent.

La Libre Eco avec Belga
NewB : "La priorité maintenant est la discussion avec la Banque nationale"
©BELGA

NewB est toujours en pourparlers avec les gouvernements wallon et bruxellois et des investisseurs institutionnels en vue de l'augmentation de capital de 40 millions d'euros demandée par la Banque nationale. C'est ce qu'affirme la banque coopérative vendredi, le jour de la date limite pour cette opération. Elle ne se prononce par contre pas sur la réussite de celle-ci.

"Nous n'avons aucun commentaire sur l'augmentation de capital et nous ne donnons aucune information sur ce qui a réussi ou échoué", dit-on ainsi chez NewB, une banque qui, après la crise financière, a voulu la contrebalancer par une activité bancaire éthique. L'entreprise n'a pas souhaité non plus indiquer quand une communication en la matière suivrait. "La priorité maintenant est la discussion avec la Banque nationale", mais on ne sait pas quand cette négociation aura lieu. NewB tiendra également une réunion du conseil d'administration la semaine prochaine.

NewB "est loin d'être insolvable"

La banque éthique tient à préciser que les discussions sont toujours en cours avec les investisseurs institutionnels et avec les gouvernements wallon et bruxellois. Ces deux derniers y ont précédemment investi 400.000 euros chacun. Le ministre wallon du Budget Adrien Dolimont (MR) a toutefois déclaré jeudi/hier que le gouvernement wallon "a clairement d'autres priorités" que l'augmentation de capital de NewB. La banque signale également vendredi qu'elle a recueilli 37.060 signatures et bénéficie du soutien de 110 organisations. Par le biais d'une campagne de soutien, l'entreprise voulait montrer que le projet bénéficie d'un fort soutien au sein de la population et ainsi faire pression sur les éventuels investisseurs. Son directeur général, Thierry Smets, a déclaré au début du mois qu'il espérait obtenir au moins 20.000 signatures.

Dans sa communication, NewB affirme également que la banque est "loin d'être insolvable" et rassure les 20.000 clients de la banque en leur disant qu'elle dispose de suffisamment de liquidités pour rembourser l'argent en cas de dissolution et que, dans le cas contraire, le Fonds de garantie interviendra. Les coopérateurs récupéreront alors leurs dépôts "une fois que toutes les obligations auront été remplies"