Orpea publie un chiffre d'affaires en hausse de 6,4 % au troisième trimestre

Un résultat expliqué par la croissance des activités en Europe Centrale et en Europe de l'Est.

 Le groupe privé d’Ehpad Orpea a été condamné à verser plus de 65.000 euros de dommages et intérêts au fils de cette résidente.
Sur les neuf premiers mois de l'année, le chiffre d'affaires consolidé du groupe s'élève à 3,48 milliards d'euros, soit une hausse de +9,3%. ©Photo News (Illustration)

Le groupe français de cliniques et Ehpad privés Orpea a publié mardi un chiffre d'affaires au troisième trimestre en hausse de 6,4%, tiré par ses activités à l'international, qui compensent la situation en France, marquée par la crise ouverte par le livre-enquête "Les Fossoyeurs".

De juillet à septembre, le groupe a enregistré 1,18 milliard d'euros de chiffre d'affaires, soit une hausse de 6,4% sur un an, dont 4% de croissance organique.

Cette croissance s'explique principalement par les activités en Europe Centrale (+8,9%), grâce notamment à des "évolutions tarifaires favorables en Allemagne", et en Europe de l'Est (+11,9%).

Aux Pays-Bas et en Belgique, la croissance des activités "a permis de compenser la légère baisse du chiffre d'affaires constatée en France (-0,6%), résultant d'une base de comparaison plus élevée sur la même période en 2021, avec une activité des maisons de retraites restant impactée par le contexte de crise", a expliqué l'entreprise dans un communiqué.

"Après la baisse constatée entre janvier et avril 2022", le taux d'occupation des Ehpad en France a progressé de 0,9 point entre le 2e et le 3e trimestre 2022, mais reste inférieur d'environ 1,5 point par rapport au taux moyen observé au troisième trimestre 2021.

En Espagne, Portugal et Amérique latine, l'activité a bondi de 45% (dont 17,7% en organique), portée par l'intégration du groupe Brazil Senior Living.

Sur les neuf premiers mois de l'année, le chiffre d'affaires consolidé du groupe s'élève à 3,48 milliards d'euros, soit une hausse de +9,3% dont +5,5% en organique.

Orpea est dans la tourmente depuis la sortie en janvier du livre-enquête "Les Fossoyeurs", qui l'accuse de maltraitance envers les résidents, de fraudes comptables et de pratiques contestables en matière de ressources humaines.

Le groupe a annoncé fin octobre l'ouverture d'une nouvelle procédure amiable de conciliation devant le tribunal de commerce de Nanterre pour renégocier avec ses créanciers sa dette, qui s'élevait à plus de 9,5 milliards d'euros au 30 septembre.