Le bénéfice d'Ageas chute de 12 %, plombé par l'inflation et les moins-values en Asie

Le bancassureur avait prévenu fin octobre de résultats en net recul.

Ageas
©Christophe Bortels

Ageas fait état d'une "solide performance opérationnelle" mais ses résultats au troisième trimestre ont été plombés par le contexte d'inflation très élevée et par des moins-values en Asie, a annoncé le groupe d'assurances.

Au troisième trimestre, il a dégagé un bénéfice de 141,0 millions d'euros (110,9 millions d'euros hors impact RPN(I)), en baisse de 12 % par rapport au troisième trimestre 2021. Hors RPN(I), le bénéfice au troisième trimestre est divisé de plus de moitié par rapport à celui du troisième trimestre 2021. Ageas chiffre l'impact négatif des moins-values nettes en Asie et de l'inflation en Europe à 175 millions d'euros.

L'encaissement brut est stable sur un an, à 3,81 milliards d'euros.

Aucun problème au niveau des liquidités

Sur les neuf premiers mois de l'année, Ageas affiche un bénéfice net de 704,4 millions d'euros, en hausse de 24%. Hors RPN(i), le résultat net s'élève toutefois à 456 millions d'euros. Un montant influencé négativement, à hauteur de 75 millions d'euros, par les tempêtes en Belgique et au Royaume-Uni.

Le ratio combiné, qui témoigne de la rentabilité des entreprises d'assurances s'il est inférieur à 100%, s'est élevé à 94,4%, dont trois points de pourcentage d'impact des intempéries en Belgique et au Royaume-Uni au cours du premier trimestre.

L'encaissement du groupe a progressé de 3% sur les trois premiers trimestres, à 13 milliards d'euros, avec une progression tant dans le segment "Vie" et qu'en "Non-Vie".

Ageas affiche encore un ratio de solvabilité confortable et dispose de liquidités à hauteur d'un milliard d'euros.