McDonald's, détenu par un oligarque, suspend ses activités au Kazakhstan

Cette annonce intervient à quelques jours d'une élection présidentielle au Kazakhstan.

Photos Bernard Demoulin : la file au drive inn du Mc Donald's (© Bernard Demoulin)

McDonald's a annoncé suspendre ses activités au Kazakhstan à compter de vendredi, invoquant des problèmes d'approvisionnement dans ce pays d'Asie centrale où les franchises de la chaîne de fast-food américaine appartiennent à un oligarque proche de l'ex-président.

Cette annonce intervient à quelques jours d'une élection présidentielle au Kazakhstan, dans un contexte où l'actuel dirigeant, Kassym-Jomart Tokaïev, dit vouloir réduire l'influence du clan de son prédécesseur, Noursoultan Nazarbaïev, dont fait partie le propriétaire des McDonald's kazakhs.

Dans un communiqué, McDonald's, présent depuis plus de six ans au Kazakhstan, annonce "suspendre à compter du (vendredi) 18 novembre le travail de ses restaurants en raison de difficultés dans les approvisionnements", sans fournir plus de détails.

Les 24 restaurants McDonald's implantés dans six villes kazakhes sont opérés par la franchise TOO Food Solutions KZ, appartenant selon Forbes et des médias locaux à Kaïrat Boranbaïev, un oligarque proche de M. Nazarbaïev qui avait été arrêté en mars pour "détournement de fonds".

D'après Forbes, cet homme de 56 ans était en 2021 la 14e plus grosse fortune du Kazakhstan.

Le président Kassym-Jomart Tokaïev, candidat dimanche à sa réélection, a promis de se débarrasser du système oligarchique mis en place par Noursoultan Nazarbaïev et dont M. Boranbaïev est un représentant.

Depuis des émeutes sanglantes qui ont secoué le pays en janvier, plusieurs proches de M. Nazarbaïev ont été arrêtés ou écartés.

En mars, M. Boranbaïev avait été accusé de "détournement d'un montant particulièrement élevé de fonds dans le secteur semi public" et placé en détention préventive durant deux mois.

Il n'était pas possible dans l'immédiat de savoir s'il se trouvait encore en détention.

En août, l'agence anticorruption du Kazakhstan a par ailleurs estimé dans un rapport que le terrain sur lequel avait été construit un restaurant McDonald's dans la ville de Karaganda (centre) avait été obtenu à un prix déraisonnablement bas.

Dans son communiqué jeudi, McDonald's insiste sur le fait qu'il a payé plus de trois milliards de tenge, la monnaie locale, d'impôts (environ 6,3 millions d'euros) et versé 80 millions de tenge (environ 170.000 euros) à des oeuvres caritatives.