Mazda va investir plus de 10 milliards d'euros dans l'électrification d'ici 2030

Mazda s'est fixé pour objectif de réaliser entre 25% et 40% de ses ventes mondiales avec des voitures électriques.

Photo Olivier Pirard, Bruxelles le 20 janvier 2009, Le salon de L'auto edition 2009 Mazda 3

Le constructeur automobile japonais Mazda s'est fixé mardi pour objectif de réaliser entre 25% et 40% de ses ventes mondiales avec des voitures électriques d'ici 2030, dans un contexte mondial de plus en plus favorable à ce type de véhicules.

Mazda prévoit d'investir environ 1.500 milliards de yens (10,3 milliards d'euros au cours actuel) dans l'électrification avec des entreprises partenaires d'ici 2030, a précisé à l'AFP une porte-parole du groupe, confirmant des informations du quotidien économique Nikkei.

Le constructeur, qui a lancé en 2020 son premier modèle électrique, le crossover MX-30 - loin d'être un succès commercial pour l'instant - compte avancer par étapes dans ce domaine et par le biais de nombreux partenariats.

Il a ainsi annoncé mardi des accords de collaboration dans la motorisation électrique avec plusieurs sociétés nippones, ainsi qu'un partenariat avec Envision AESC pour son approvisionnement en batteries.

Envision AESC, société japonaise spécialisée dans les batteries et appartenant au groupe chinois Envision, a déjà noué d'importants partenariats avec d'autres grands constructeurs automobiles comme Nissan, Renault, Mercedes-Benz et BMW.

D'autres constructeurs japonais comme Toyota (qui détient 5% de Mazda) et Honda ont aussi annoncé depuis l'an dernier des investissements massifs pour se lancer sérieusement dans le tout-électrique, un segment à la fois très prometteur mais aussi semé d'embûches.