Réacteurs en panne, chantiers chaotiques et démantèlement… le patron d’EDF désigné par Macron va devoir charbonner

Luc Rémont, ex-banquier d’affaires choisi par le président français Emmanuel Macron pour diriger EDF, a du pain sur la planche. Et devra éviter les foudres du "grand patron".

Par Jean-Christophe Féraud, pour Libération
<p>L'État français a officiellement lancé le processus de renationalisation de l'entreprise EDF, une opération à 9,7 milliards d'euros</p>
<p>L'État français a officiellement lancé le processus de renationalisation de l'entreprise EDF, une opération à 9,7 milliards d'euros</p> ©AFP/Archives
Ne parlez plus de travaux d’“Hercule” aux acteurs du dossier : le projet de réorganisation d’EDF, à qui Emmanuel Macron avait donné ce nom de code plein d’hubris mythologique, a été officiellement abandonné au profit d’une renationalisation totale à près de 10 milliards d’euros lancée le...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité