Près de six indépendants sur dix sont (extrêmement) stressés au travail : "C’est un chiffre énorme"

La succession de crises entraîne des conséquences dramatiques sur la santé – mentale et physique – des indépendants, révèle une étude de l’Union des classes moyennes (UCM).

Plus d’un indépendant sur trois (36,25%) estime sa santé mentale "mauvaise" ou "très mauvaise".
Plus d’un indépendant sur trois (36,25%) estime sa santé mentale "mauvaise" ou "très mauvaise". ©Copyright (c) 2021 fizkes/Shutterstock. No use without permission.
Outre la santé financière des entreprises, c’est également la santé mentale et physique des indépendants qui est mise à mal par les crises à répétition. Selon une étude de l’UCM menée début novembre, plus d’un entrepreneur sur deux (56,32 %) travaille au moins 50 heures par semaine, et plus d’un sur dix (13,77 %) au moins 70 heures. Une charge de travail importante qui se traduit par des hauts niveaux de stress. Presque six indépendants sur dix (59,9 %) indiquent ainsi...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité