Surproduction et concurrence du Nouveau-Monde : “Comment peut-on avoir détruit une marque comme Bordeaux en deux décennies ?”

Les vignerons français manifestaient mardi pour exprimer leur colère face à une politique expansionniste trop forte et un effondrement de la demande.

Marie-Eve Lacasse, pour Libération
French winegrowers hold a banner reading "abandoned vine-growing, misery in the Bordeaux vineyards" in front of vine stocks they piled outside the "Conseil Interprofessionnel du Vin de Bordeaux" (aka CIVB, the Bordeaux wine bureau) during a demonstration calling for a grubbing-up bonus to cope with the overproduction crisis in the Bordeaux region., in Bordeaux, southwestern France, on December 6, 2022. (Photo by PHILIPPE LOPEZ / AFP)
French winegrowers hold a banner reading "abandoned vine-growing, misery in the Bordeaux vineyards" in front of vine stocks they piled outside the "Conseil Interprofessionnel du Vin de Bordeaux" (aka CIVB, the Bordeaux wine bureau) during a demonstration calling for a grubbing-up bonus to cope with the overproduction crisis in the Bordeaux region., in Bordeaux, southwestern France, on December 6, 2022. (Photo by PHILIPPE LOPEZ / AFP) ©AFP or licensors
Porte-parole de la Confé­dération paysanne de ­Gironde, en France, Dominique Techer a été vigneron à Pomerol pendant près de quarante ans au château Gombaude-Guillot,...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité