Travail forcé des Ouïghours : des investissements de KBC dans des firmes chinoises pointés du doigt

Ecolo-Groen s’interroge sur les investissements dans des entreprises qui seraient liées à la persécution des Ouïghours en Chine. Il s’agit d’un fonds indiciel dont la composition n’est pas “une décision de gestion active”, se défend KBC.

KBC banque assurance finance bancaire compte argent siège
Via certains fonds, la KBC aurait investi dans des firmes chinoises qui seraient complices de la persécution des Ouïghours en Chine. La banque se défend. ©JEAN LUC FLEMAL
Pour KBC, c’est une information qui abîme quelque peu son image de banque “responsable”. Via certains fonds, elle aurait investi dans des firmes chinoises...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité