Entreprises & Start-up

Mobile Vikings revient de (très) loin. Avec une offre qui fait du bruit : Appels, SMS et Data illimité pour moins de 30 € par mois. Personne ne fait mieux en Belgique pour l'instant.

Il avait clairement disparu des radars, l'opérateur (alternatif) Mobile Vikings... Mi-juin 2019, le revoilà, pétri d'ambitions, avec une offre choc à l'échelle de notre belge marché mobile, qui vend chèrement ses Gigabytes : 29 € par mois pour une offre illimitée (appels, SMS, mais aussi Internet Mobile). A ce jour, personne ne fait mieux en Belgique (dans le créneau illimité).

La nouvelle offre de Mobile Vikings face à ses rivales :

© Mobile Vikings

29 € par mois, c'est 27% et 11 € de moins que son plus proche équivalent sur le marché : Orange, qui fut le premier à lancer une offre illimitée en Belgique (le forfait Aigle Unlimited). En revanche, comme l'opérateur orangé (dont Mobile Vikings emprunte d'ailleurs le réseau), il s'agit d'un forfait data trompeusement illimité : il dispose bien d'une limite, intitulée fair-use policy. Au-delà de 20 Gb mensuels consommés, la vitesse de surf est réduite à 512 kbps, vitesse particulièrement vétuste. Histoire d'éviter les abus, dixit les opérateurs.


Né en 2008 à Hasselt et animé d'une véritable volonté "disruptive", comme on dit dans les écoles de marketing, Mobile Vikings est un MVNO : Mobile Virtual Network Operator, entendez par là opérateur virtuel qui transite par le réseau mobile - antennes, noeud réseau,... - d'un "vrai" opérateur. Il avait, bien avant ses pairs, saisi l'importance du data et misé sur le fait que les appels allaient décroître. A l'entame des années 2010, Mobile Vikings était une très sérieuse alternative pour qui souhaitait avant tout exploiter les données 3G (puis 4G) de son smartphone et se souciait peu de son quota de minutes d'appels.

Bémol : voilà plusieurs années que Mobile Vikings n'était plus en mesure de jouer le rôle de challenger qui vient enquiquiner les grands, de petit Free à la belge. Offres timides, service clientèle à la traîne,... C'est qu'entretemps, l'entreprise a changé de propriétaire et que cela ne s'est pas fait sans heurts. Ex-propriété de Telenet, elle a été revendue en 2015 à De Persgorep (devenu depuis DPG Media), afin que Telenet puisse acquérir, toute aise, un autre challenger du marché : Base. Quatre années de repositionnement et de migrations plus tard (Mobile Vikings, qui sous-traitait son service clientèle, en a désormais établi un, propre; l'opérateur a aussi migré du réseau de Base/Telenet vers celui d'Orange), Mobile Vikings revient animé du feu sacré d'antan.

C'est en tout cas ce que déclare Bart De Groote, le CEO de l'entreprise : "On veut à nouveau jouer le rôle de challenger agressif et nous affirmer comme un opérateur qui compte. Les prix sont tellement élevés sur le marché belge que la marge de manœuvre dont nous disposons est grande."

Le mobinaute ne demande qu'à voir.