L'usine d'automobiles de Volvo Cars à Gand pourrait perdre de 500 à 1.000 de ses 4.600 emplois en raison de difficultés sur le marché américain liées au dollar faible, a-t-on appris mercredi auprès de la direction. "La suppression d'une des trois équipes est envisagée, ce qui pourrait se traduire par la suppression de 500 emplois. Certains parlent même de 1.000 parce que ce chiffre est celui des effectifs de l'équipe de nuit qui serait la première touchée, mais rien n'est décidé", a déclaré à l'AFP le porte-parole du constructeur, M. Mark De Mey.

"Ce sont les difficultés sur le marché américain provoquées par la faiblesse du dollar qui poussent à étudier cette mesure", a-t-il expliqué. L'euro a franchi mardi pour la première fois le seuil de 1,48 dollar, profitant des inquiétudes sur le ralentissement économique aux Etats-Unis. L'unité belge du fabricant suédois, lui-même contrôlé par le géant américain Ford, est frappée par une mévente aux Etats-Unis des modèles produits actuellement à Gand - la compacte S40 et la berline S60. Le marché américain représente le quart de sa production annuelle.

Face à cela, le siège de Göteborg entend réduire la production de Gand de 220.000 à 203.000 unités.

"Nous en avons informé les syndicats la semaine dernière. Toutefois, la décision finale ne sera prise que dans les jours qui viennent", a-t-il ajouté.

La direction locale de l'usine belge, a affirmé M. De Mey, a en effet recommandé à Göteborg le maintien des trois équipes, la fabrication d'un tout nouveau modèle, le 4X4 de ville XC 60, devant démarrer à Gand en septembre 2008.

Le patron du fabricant suédois, Frederick Arp, a affirmé le 12 novembre dans une interview au quotidien espagnol El Mundo que Ford avait finalement renoncé à céder Volvo Cars, au contraire d'autres actifs européens comme Jaguar et Land Rover. Il a cependant indiqué que "la première priorité est d'améliorer les performances de Volvo".

M. De Mey a souligné que même si Ford poussait sa filiale suédoise à accroître sa rentabilité, Volvo restait juge quant à la mise en oeuvre de cette politique.