Soixante-six pc des ouvriers de la Sonaca ont approuvé mercredi le projet d'accord que syndicats et direction de l'entreprise aéronautique ont négocié durant plusieurs semaines dans le cadre de la procédure Renault Sur les 300 ouvriers menacés à l'entame des négociations, 47 devront finalement être licenciés, selon le projet d'accord.

84 travailleurs, âgés d'au moins 55 ans, seront prépensionnés. 101 entameront un cycle de chômage économique de longue durée. 20 devront opter pour une formule de crédit-temps (mi-temps). 35 contrats à durée déterminée ne seront pas reconduits. Enfin, depuis l'entame des négociations, 13 ouvriers avaient déjà quitté l'entreprise de leur propre initiative. Ce qui réduisait en fait à 287 le nombre de travailleurs pour lesquels il fallait trancher.

Les syndicats ont insisté à l'issue du vote sur l'importance d'organiser la formation pour les travailleurs concernés par une mesure de chômage économique de longue durée. Les travailleurs licenciés pourront quant à eux bénéficier des services d'une cellule pour l'emploi et d'une cellule de reconversion. Le projet d'accord sera transcrit en texte officiel dans les jours à venir. Celui-ci pourrait être signé fin de semaine prochaine. Pour rappel, la direction avait souhaité cette restructuration pour faire mieux correspondre en période de ralentissement d'activité volume de travail et volume d'emploi.