L'interdiction des voyages non essentiels, en vigueur depuis fin janvier, pèse lourd sur les chiffres de fréquentation, les plus faibles depuis le premier lockdown il y a près d'un an, souligne mardi l'aéroport. "Durant la seconde moitié du mois de février, la baisse était encore plus marquée. 30% des passagers étaient des passagers en transfert, grâce au réseau de Brussels Airlines et des compagnies aériennes partenaires entre l'Amérique du Nord, l'Europe et l'Afrique", explique Brussels Airport.

Après un début d'année très positif pour l'aéroport, le fret aérien poursuit sur sa lancée avec une nouvelle augmentation significative des volumes transportés, soit +21% par rapport à février 2020, et ce, malgré la forte diminution des volumes à bord des vols passagers (-60%).

"La croissance du segment du full cargo (+85%) est le résultat du démarrage de nouvelles compagnies aériennes au cours de l'année 2020 (Sichuan, HongYuan, Amerijet, VirginAtlantic), combiné à des vols supplémentaires qui se sont déplacés vers Brussels Airport en février en raison de la congestion des aéroports cargo voisins. Les compagnies aériennes régulières de fret telles que Ethiopian Airlines, Qatar Airways et Singapore Airlines ont également augmenté leurs volumes par rapport à l'année dernière", explique encore Brussels Airport.

Le nombre total de mouvements de vols en février 2021 a diminué de 72% par rapport à février 2020, pour atteindre 4.633 (contre 16.538 l'année dernière).