Anheuser-Busch InBev a signé une nouvelle ligne de crédit renouvelable de plus de 8,3 milliards d'euros liée au développement durable. C'est la plus élevée de ce type jamais contractée, annonce le géant brassicole.

Cette nouvelle ligne de crédit, qui remplace sa ligne de crédit renouvelable actuelle de 7,5 milliards d'euros, est également "la première ligne de crédit syndiquée du genre accordée à une société cotée en Bourse du secteur des boissons alcoolisées", précise le brasseur.

Mécanisme de fixation des prix

Le nouveau crédit, d'une durée initiale de cinq ans et prolongeable de deux années supplémentaires, intègre un mécanisme de fixation des prix incitant le groupe à progresser dans quatre domaines de performance clés : amélioration continue de l'utilisation rationnelle de l'eau dans les brasseries AB InBev; augmentation de la part de PET (un plastique pétrosourcé, NdlR) recyclé dans les emballages primaires en PET; achat d'électricité provenant de sources renouvelables; et réduction des émissions de gaz à effet de serre.

La nouvelle ligne de crédit est accordée par un consortium de 26 établissements financiers internationaux de premier plan, dont ING et Santander qui interviennent en tant que coordinateurs conjoints du développement durable.