La trêve des confiseurs aura bien lieu chez InBev. Suite aux récentes actions (LLB des 16-17/12), les syndicats et la direction d'InBev se sont réunis, hier, au ministère de l'Emploi à Bruxelles en présence d'un conciliateur social. Visiblement, celle-ci a permis de renouer le dialogue social au sein du groupe, qui a annoncé la suppression de 45 emplois dans son quartier général et de 232 dans sa filiale belge. «Nous nous sommes engagés à poursuivre les négociations sur le plan social après les fêtes, nous a précisé Roger Vlan Vlasselaer du SETCa. La direction a promis de ne licencier personne avant la fin des négociations. Et enfin, si les travailleurs de la filiale belge obtiennent des meilleures conditions dans le cadre du plan encore à négocier, les employés du QG pourront aussi en bénéficier». Pour l'instant, plus d'actions en vue à Louvain. Mais des remous pourraient encore avoir lieu à Hoegaarden où le personnel reste opposé à l'arrêt de la production de la blanche.

© La Libre Belgique 2005