La direction du groupe Colruyt et la SETCa ont annoncé qu'un accord social avait été conclu entre les deux parties. Il ne devrait donc plus y avoir de grèves tournantes dans les magasins du groupe prochainement. 

Colruyt Group se réjouit de cette nouvelle qui fait suite à l'accord sectoriel obtenu il y a trois semaines. "Les 500 euros nets de l'accord sectoriel seront ventilés dans les chèques-repas, ainsi que dans des réductions en magasin. Un troisième avantage vient compléter le volet financier: il concerne une allocation supplémentaire en cas de chômage temporaire pour cause de quarantaine forcée, portant la rémunération à 100%", détaille la direction.

Plusieurs grèves en octobre et novembre

"En outre, nos collaborateurs bénéficieront de deux jours de congé payés supplémentaires. Les autres volets concernent un renforcement des mesures sanitaires en magasin ainsi qu'un élargissement des fenêtres de travail pour plus de confort lors de la dernière quinzaine pour le moins chargée de décembre", poursuit la direction.

Des grèves ont eu lieu dans un certain nombre de magasins du groupe Colruyt durant les mois d'octobre et de novembre dernier, principalement en région liégeoise : à Herve, Fléron, Chênée, Verviers ou encore Seraing. Les travailleurs demandaient des compensations pour le travail fourni en pleine crise du coronavirus alors que des discussions étaient en cours au niveau sectoriel. Leurs revendications n'ont pas été pleinement entendues mais l'accord a été accepté par la majorité.