Les employés de l'hôtel Hilton ont protesté contre les licenciements annoncés par la société mère Pandox. Ils ont exigé un dialogue social complet. Tout était calme, les participants étaient habillés aux trois couleurs du syndicat : vert, rouge et bleu.

Selon l'un des travailleurs, depuis le début de la crise du coronavirus, il y a déjà eu une quinzaine de licenciements à l'hôtel. "Il y a eu une première vague de neuf licenciements, puis des licenciements individuels et environ quatre cette semaine", a-t-on appris vendredi. "Nous avons entendu dire qu'il y a eu encore plus de licenciements dans d'autres hôtels de la chaîne : à The Hotel, Indigo,..."

Selon le représentant syndical Eric Crokaert (ABVV Horval), les syndicats veulent entamer un dialogue avec la direction du groupe. "En virant quelqu'un par-ci par-là, ils échappent désormais à un plan social", a-t-il déclaré. "Le chômage temporaire, qui est déjà maintenu au moins jusqu'au 30 juin, ne résoudra pas non plus tous les problèmes du secteur (...) Pour que les mesures gouvernementales aient un réel impact, il faut un moratoire sur les licenciements."