Aigle Azur, placée lundi en redressement judiciaire, "n'a d'autre choix" que de suspendre à compter de ce jeudi ses liaisons vers le Mali, le Brésil et le Portugal, a annoncé la compagnie aérienne.

"Aigle Azur est entrée dans une période de recherche active de repreneurs, encadrée par la justice commerciale, qui l'oblige à suspendre progressivement ses vols réguliers", justifie la compagnie dans un communiqué, qui évoque des "impératifs de sécurité".

Par ailleurs, les ventes de billets pour l'ensemble des vols sont "pour le moment suspendues" à compter du 10 septembre, au lendemain de la date limite de dépôt d'éventuelles offres de reprise.

La compagnie présente ses "sincères excuses à tous ses passagers et l'ensemble de ses partenaires face à cette situation exceptionnelle".

Les liaisons avec l'Algérie représentent 50% à 60% de l'activité de la compagnie.

Aigle Azur avait dû annuler mercredi un vol Paris Orly-Bamako en raison de sa situation économique, selon une source aéroportuaire française. La veille un vol Alger-Toulouse avait été annulé, selon l'aéroport toulousain.

Problèmes de trésorerie

Cette accélération des événements est due à la dégradation de la trésorerie, loin des 25 millions évoqués en août par l'ex-PDG Frantz Yvelin, selon Martin Surzur, président du syndicat de pilotes SNPL d'Aigle Azur et membre du comité d'entreprise (CE).

Plusieurs repreneurs potentiels ont fait part de leur intérêt selon lui, "maintenant quelle sera leur qualité, on n'en sait rien".

Parmi eux se trouvent Gérard Houa, un actionnaire minoritaire qui avait tenté un coup de force pour prendre le contrôle de la compagnie fin août, Air France ou encore Lionel Guérin et Philippe Micouleau, anciens dirigeants du groupe Air France, selon des sources syndicales.

Un nouveau CE extraordinaire doit se tenir lundi après-midi.

Aigle Azur compte 1.150 employés, dont 350 en Algérie. La compagnie dispose d'une flotte de 11 avions et a transporté 1,88 million de passagers en 2018, année pendant laquelle elle a réalisé un chiffre d'affaires de 300 millions d'euros.