Le comité de groupe européen d'Airbus, qui devait se réunir mardi pour prendre connaissance des modalités du plan de restructuration "Power8" a été reporté, a indiqué lundi l'avionneur européen dans un communiqué.

La restructuration vise à économiser cinq milliards d'euros d'ici à 2010 puis 2 milliards par an, afin de compenser les surcoûts liés aux retards de l'avion géant A380, ainsi que la faiblesse du dollar face à l'euro qui mine la compétitivité du constructeur.

De dix à douze mille emplois pourraient être supprimés chez Airbus dans le cadre du plan d'économies et de restructuration, baptisé "Power8", qui aurait dû être présenté mardi selon la presse économique française de lundi. Ces réductions concerneraient non seulement les salariés d'Airbus, mais aussi " les personnes employées par les sous-traitants travaillant sur les sites d'Airbus.

En Belgique, cette annonce pourrait avoir des conséquences sur la société Belairbus qui fournit des pièces à Airbus. Contactée lundi par l'agence BELGA, la direction de l'entreprise qui est l'interlocuteur unique avec Airbus pour la Belgique, a indiqué qu'il était trop tôt pour aborder les conséquences en terme d'emplois.

Selon le directeur général de Berlairbus, Claude Bolette, Belairbus ne devrait pas être directement touché par le plan sauf en ce qui concerne les nouveaux produits "pour lesquels nous allons être exposés à la concurrence mondiale", a-t-il indiqué.

Belairbus travaille déjà sur le nouveau produit d'Airbus, à savoir l'Airbus A350 XWB. "L'entreprise a été présélectionnée par Airbus pour cet appareil", a-t-il précisé. "On va devoir se battre pour faire face à la concurrence mondiale".

L'entreprise va de plus devoir prendre plus de risques que par le passé pour l'A350, selon le plan d'Airbus.

Belairbus qui regroupe la Sonaca, Asco et Eurair, fournit les bords d'attaques mobiles des Airbus. La Sonaca fournit depuis 1979 les bords d'attaques des ailes de tous les Airbus volant dans le monde à l'exception des A300. Belairbus est détenu à 58 pc par la Sonaca, à 35 pc par Asco Industries et 7 pc par Eurair, soit en proportion de leurs ventes. La Sabca, détient également une participation dans Belairbus.