L'homme d'affaires Albert Frère, qui détient 5,3% du capital de GDF Suez, a été nommé mercredi vice-président du groupe d'énergie, aux côtés de Jean-François Cirelli, déjà vice-président, a annoncé le groupe dans un communiqué. Sa nomination a été votée par les actionnaires de GDF Suez réunis en assemblée générale pour approuver par ailleurs la filialisation des terminaux méthaniers et de stockages souterrains de gaz naturel en France, prévue au moment de la fusion de GDF et Suez en juillet.

Albert Frère, 82 ans, qui a bâti sa fortune dans la sidérurgie puis dans la finance, détient 5,3% du capital du nouveau groupe, à travers son holding Groupe Bruxelles Lambert (GBL), derrière l'Etat français (35,7%).

Les actionnaires de GDF Suez ont par ailleurs notamment voté à 99,9% la filialisation des activités de terminaux méthaniers et de stockages souterrains de gaz naturel.

Cette mesure a pour but de "satisfaire aux engagements pris vis-à-vis de la Commission européenne" lors de la fusion entre GDF et Suez, a expliqué le groupe, présidé par Gérard Mestrallet.