L'entreprise mettra en oeuvre la procédure prévue par la loi dans les prochains mois "en étroite concertation avec les partenaires sociaux", assure Alcatel-Lucent.

Les services de soutien devraient être les principaux concernés par cette restructuration mais l'entreprise souligne que "l'ancrage belge de l'entreprise ne sera pas affecté". "Les activités de développement et d'innovation notamment qui ont lieu en Belgique seront garanties au maximum et les services à la clientèle ne seront pas affectés", assure encore Alcatel-Lucent.

Spécialisé dans la fourniture de services voix, données et vidéo, le groupe français emploie plus de 77.000 personnes dans le monde, selon des données publiées sur son site internet.