La Commission européenne a indiqué jeudi soir n'avoir "toujours pas reçu d'informations" des autorités italiennes sur l'utilisation du prêt d'urgence de 300 millions d'euros accordé à la compagnie Alitalia. De son côté, le gouvernement italien a annoncé jeudi son intention d'utiliser ce prêt d'urgence "pour sauvegarder la continuité de l'activité d'Alitalia pour les 12 prochains mois". La décision du gouvernement est destinée "à fournir les moyens financiers et patrimoniaux nécessaires pour étudier les solutions possibles permettant d'assainir la société et d'exclure, dans ce laps de temps, toute hypothèse de liquidation", est-il précisé. "Alitalia ne peut plus recevoir d'aide d'Etat, quelle que soit sa forme et ce jusqu'en 2011", avait rappelé fin avril le commissaire européen aux Transports. (AFP)