Les bières spéciales, Alken-Maes y croit! Ou plutôt, serait-on tenté d'écrire, c'est son actionnaire britannique Scottish & Newcastle qui y croit. Car il vient d'ériger la Grimbergen, la bière d'abbaye d'Alken Maes (son 2e produit-phare après la Maes Pils), au rang très prisé de premium brand du groupe. Une décision dont rêvait le deuxième brasseur du pays depuis longtemps. Car avoir le statut de marque internationale phare dans le portefeuille de Scottish & Newcastle (comme la Foster's ou la 1664 de Kronenbourg) signifie que la bière belge sera désormais soutenue commercialement au niveau international.

Pour répondre à l'expansion internationale de Grimbergen et de manière plus générale à la demande croissante des bières spéciales, Alken-Maes va investir 5 millions d'euros dans la modernisation de la Brasserie de l'Union à Jumet. Celle-ci fait partie des trois sites de production de la société belge, aux côtés d'Alken (pour la Maes pils) et de Kobbegem (gueuzes fruitées comme la Mort Subite). L'usine carolorégienne est spécialisée dans la production des bières de haute fermentation. Vingt collaborateurs y brassent, chaque année, 280000 hectolitres (hl), dont 70pc de bières Grimbergen. Le reste de ce volume concerne la Ciney (bière régionale), la Judas (exportée à 65 pc vers l'Espagne), la Hapkin ainsi que les anglaises Watney's et Red Barrel.

L'investissement, annoncé jeudi, s'étalera jusqu'en 2006. La modernisation de la brasserie, qui vise un renforcement de la sécurité et de la qualité ainsi qu'un meilleur respect de l'environnement, permettra aussi d'augmenter un peu la capacité de production, à 300000 hl.

La direction d'Alken-Maes n'a pas chiffré la hausse des volumes attendus grâce à la promotion internationale de la Grimbergen. Actuellement, celle-ci représente 10 pc du chiffre d'affaires du brasseur (qui est de 200 millions d'euros). Son premier marché est la France, où s'écoule la moitié de sa production (200000 hectolitres). En Belgique, une campagne média est également prévue pour relancer la marque.

© La Libre Belgique 2004