Le géant de la distribution en ligne Amazon a annoncé mardi la création d'un fond d'investissement doté de 2 milliards de dollars pour financer des entreprises qui permettront d'arriver à "une économie zéro carbone". 

"Le Climate Pledge Fund doit permettre le développement de technologies et de services qui permettront à Amazon et d'autres entreprises de devenir neutres en matière de carbone d'ici 2040", souligne l'entreprise dans un communiqué.

Amazon gère un gigantesque réseau logistique à travers le monde pour ses livraisons mais a aussi développé une offre d'informatique dématérialisée, basée sur des fermes de serveurs grandes consommatrices d'énergie.

Le groupe s'est engagé l'année dernière à atteindre la neutralité carbone d'ici 2040, rencontrant parfois le scepticisme d'organisations de lutte contre le changement climatique en raison de la très forte empreinte carbone de l'entreprise.

Des entreprises de toute taille --de la start-up à des sociétés déjà bien établies-- et dans le monde entier seront éligibles pour recevoir des fonds.

"Le Climate Pledge Fund va investir dans des entreprises de différents secteurs y compris les transports, la logistique, la production, le stockage ou encore l'utilisation d'énergie mais aussi le secteur manufacturier et des matériaux, l'économie circulaire et l'agro-alimentaire", a souligné Amazon.

L'entreprise a indiqué qu'elle envisageait de laisser d'autres entreprises, qui se sont associées à l'initiative de neutralité carbone annoncée l'année dernière, participer à ce fonds d'investissement.

Dans son rapport 2019 sur les engagements en matière de développement durable, Amazon a également affirmé avoir pris de l'avance sur son plan initial de ne consommer que de l'énergie renouvelable. L'entreprise compte arriver à 100% d'énergie renouvelable consommée en 2025, soit 5 ans avant la date initialement annoncée dans sa promesse pour le climat.

Google --lui aussi un des grands du cloud-- n'utilise que de l'énergie renouvelable depuis plusieurs années, tandis que Microsoft s'est engagé à afficher un bilan carbone négatif d'ici 2030.

Amazon a précisé que l'opérateur de télécoms Verizon, Reckitt-Benckiser, le groupe de produits ménagers, ainsi que Infosys, une société de développement informatique, s'étaient associés récemment à cette initiative, lancée à l'automne 2019 à grand renfort de publicité par Jeff Bezos, le patron et fondateur d'Amazon.

La pandémie de Covid-19 a fait passer au second plan la lutte contre le changement climatique. Globalement, les températures moyennes de ces cinq et dix dernières années ont été les plus élevées jamais enregistrées.

Depuis les années 1980, chaque décennie a été plus chaude que la précédente, selon un rapport de l'Organisation Météorologique Mondiale publié en janvier, qui s'attend à ce que tendance se poursuive.

Selon l'agence spécialisée de l'ONU, la température mondiale annuelle en 2019 a dépassé de 1,1°C la moyenne enregistrée à l'époque préindustrielle (1850-1900).