Le groupe, qui profite déjà d'une envolée de son activité depuis le début de la pandémie, a prévu de recruter 100.000 saisonniers supplémentaires pour faire face à la demande en décembre.

Comme pour des opérations promotionnelles, Amazon offre "des opportunités pour un temps limité sur certains sites", en l'occurrence des primes de 1.000, 1.500, 2.000 ou 3.000 dollars pour travailler comme équipier dans un entrepôt.

La société paie un salaire minimum de 15 dollars de l'heure, soit deux fois plus que le salaire horaire minimum officiel aux Etats-Unis, et met régulièrement en avant les mesures sanitaires mises en place pour éviter la propagation du Covid-19.

Mais l'entreprise de Jeff Bezos, l'homme le plus riche au monde, est aussi régulièrement accusée par des ONG de ne pas suffisamment protéger la santé et la sécurité de ses employés.

Cette annonce intervient au moment où le taux de chômage a par ailleurs reculé bien plus que prévu en octobre aux Etats-Unis, à 6,9%, suggérant que le marché du travail continue de se rétablir après un pic de licenciements au début de la pandémie.

La reprise économique est toutefois poussive et la résurgence du virus, avec les nouvelles restrictions qu'elle implique, risque d'enrayer cette petite embellie