Le Wall Street Journal avait déjà évoqué fin 2020 le fait que le groupe cherchait un repreneur. A l'image de nombreux studios de cinémas américains, MGM a beaucoup souffert de la pandémie de Covid-19 et de la fermeture prolongée des salles de cinéma à travers le monde.

Initialement attendu en salles en mars 2020, le dernier opus de James Bond, le film "No Time To Die" ("Mourir peut attendre"), a ainsi vu sa sortie repoussée plusieurs fois et devrait finalement être diffusé à partir du 8 octobre prochain.

De son côté Amazon a profité grâce à Amazon Prime Video de l'essor des abonnements au streaming en raison de la pandémie et des confinements.

Pas de réaction d'Amazon

Interrogé par l'AFP, Amazon n'avait pas réagi dans l'immédiat à ces rumeurs de presse évoquées en premier lieu par le site The Information puis par le quotidien économique Financial Times, qui citent tous deux des sources proches du dossier. Outre James Bond, le studio hollywoodien MGM possède également dans son catalogue la série The Handmaid's Tale, Fargo, la franchise Rocky et la Panthère Rose.

Ces discussions s'inscrivent dans un contexte de consolidation dans le secteur du divertissement. Lundi, le groupe américain de télécommunications AT&T a annoncé la fusion de sa filiale WarnerMedia avec Discovery pour mieux tenir tête à Netflix et autres géants du streaming.

Cette absorption du studio serait par ailleurs la dernière d'une longue série, après notamment celle de Warner Bros par AT&T, d'Universal par Comcast, et de Paramount par ViacomCBS.