La compagnie American Airlines, affectée par la chute du trafic aérien, a prévenu mercredi qu'elle pourrait licencier jusqu'à 13.000 salariés si la situation ne s'améliorait pas et si les aides gouvernementales en place jusqu'au 1er avril n'étaient pas prolongées.

"Nous travaillerons avec les dirigeants syndicaux pour faire tout ce que nous pouvons pour atténuer autant que possible l'impact sur l'emploi", ont affirmé les dirigeants de l'entreprise dans une lettre aux salariés consultée par l'AFP.