Des travailleurs de l'usine Boeing à North Charleston en Caroline du Sud aux Etats-Unis se plaignent de nombreux manquements dans la production du Boeing 787 Dreamliner, qui compromettraient sérieusement la sécurité de l'appareil, selon une enquête révélée par le journal américain The New York Times. The New York Times a épluché durant de longs mois des centaines de pages de courriels en interne, de documents d'entreprise et des archives fédérales. Le quotidien a par ailleurs mené une dizaine d'interviews avec de nombreux ex-travailleurs et employés actuels, qui auraient indiqué que la culture d'entreprise incitait à produire toujours plus et plus rapidement au détriment de la qualité et qu'ils étaient mis sous pression afin de ne pas révéler ces violations.

Ainsi, des composants défectueux auraient été installés dans certains aéronefs. Des débris de métal auraient également été laissés à bord, tout près des câblages sous les cockpits.

Le constructeur aéronautique a vivement contesté ces accusations. The New York Times aurait par ailleurs refusé une invitation de Boeing de visiter l'usine.

Le géant américain Boeing est scruté de près après les deux crashs meurtriers du 737 Max en l'espace d'à peine cinq mois.