Le jeune milliardaire russe Alexeï Mordachov va devenir le premier actionnaire du sidérurgiste européen Arcelor avec près d'un tiers du capital, loin devant le Grand-Duché de Luxembourg et la Région Wallonne qui sera cinquième actionnaire du groupe si la fusion est effective.

Arcelor veut grossir avec l'achat du groupe russe Severstal pour repousser l'OPA hostile de Mittal, mais pour cela le Grand Duché de Luxembourg, qui était le premier actionnaire d'Arcelor avec 5,60% du capital, va devoir s'effacer.

C'est en effet le patron et propriétaire russe de Severstal, Alexeï Mordachov qui, tout en vendant son groupe à Arcelor, va recevoir en échange 32% du capital du sidérurugiste européen.

Pour se payer cette place d'actionnaire incontournable, même si il n'a pas la minorité de blocage du tiers du capital, le milliardaire russe va débourser en plus 1,25 milliard d'euros.

Derrière M. Mordachov et le Grand Duché, c'est la société Carlo Tassara International, une société de droit luxembourgeois mais italien par les intérêts, qui est le troisième actionnaire d'Arcelor avec 5% du capital, suivi de l'espagnol Aristrain avec 3,55%. Le groupe Carlo Tassara a également une participation importante de 13,7% dans le groupe minier français Eramet.

Si l'acquisition de Severstal devient effective, alors la Région wallonne, via la Société Wallonne de Gestion et de Participation, sera le cinquième actionnaire d'Arcelor avec 2,4% des actions. Les salariés du groupe d'acier seront au sixième rang avec environ 1% du capital. Le solde des actions représente le flottant coté en bourse.