Le directeur d'une filiale du groupe Wirecard basée à Dubaï a été arrêté lundi en Allemagne dans le cadre de l'enquête sur le vaste scandale de falsification présumée de bilan de la société de paiements en ligne.

"Le parquet de Munich a interrogé en tant que suspect tôt ce matin le directeur de la société de système de paiements Middle East FZ-LLC, filiale de Wirecard basée à Dubaï et l'a arrêté", a annoncé le parquet de Munich dans un communiqué.

L'individu, dont le nom n'a pas été divulgué par la justice, est suspecté de "fraude en réunion", "tentative de fraude en réunion" et de "complicité pour d'autres délits".

"Le suspect a été présenté devant un juge, qui a ordonné la poursuite de sa détention", ajoute la justice allemande, pointant "un risque d'évasion".

La société de paiement en ligne Wirecard est plongée depuis mi-juin dans un vaste scandale financier après avoir admis qu'une somme de 1,9 milliard d'euros inscrite à son bilan "n'existait très probablement pas".

La gestion de sa filiale au Moyen-Orient avait été déjà épinglé fin 2019 par le quotidien économique Financial Times, qui avait fait état de "pratiques suspectes de comptabilité".

La justice allemande a déjà arrêté fin juin le PDG démissionnaire de l'entreprise, Markus Braun, libéré contre une caution de 5 millions d'euros.

Egalement inculpé, son ancien bras droit et directeur des opérations, Jan Marsalek, a lui refusé de se livrer à la justice et est en fuite, probablement en Asie.

La justice allemande avait mené le 2 juillet des perquisition en Allemagne et en Autriche, visant d'anciens dirigeants de la société.