La société biopharmaceutique Asit biotech a déposé un plan de réorganisation au greffe du tribunal de l'entreprise de Liège, a-t-elle fait savoir par voie de communiqué. En cause? Les résultats décevants de sa phase 3 d'un traitement contre l'allergie aux pollens de graminées. Les créanciers devront se prononcer sur ce plan au début du mois de février.

Asit biotech, actif dans le traitement des allergies par immunothérapie, a également signé ce lundi un préaccord non contraignant avec le Français DMS Group, à propos de sa division imagerie médicale. "Le préaccord est cependant soumis à un certain nombre de conditions suspensives, parmi lesquelles l'accord des créanciers sur le plan de réorganisation judiciaire d'Asit biotech et l'approbation par les actionnaires d'Asit biotech et de DMS Group de la transaction envisagée", explique la société.

Si cette transaction venait à se concrétiser, l'objectif des parties serait de faire d'Asit Biotech un groupe actif dans l'imagerie médicale et coté sur Euronext, sous contrôle de DMS Group.

Asit Biotech, qui avait déjà annoncé déposer ce plan de réorganisation judiciaire l’année passée, a connu une année 2020 difficile. L’actuel CEO Frank Hazevoets, ex-CFO de l’entreprise, était arrivé à sa tête en novembre 2020. S’il lui reste à attendre que son plan soit approuvé par les créanciers, les investisseurs ont accueilli la nouvelle positivement puisque le cours s’est envolé. Et a pris plus de 40%. Cependant, l’action, valorisée donc à 0,36 euros, est très loin des 7,80 euros atteints en 2017.