Depuis le début de l'année 2006, le prix du bois a augmenté de façon spectaculaire, indique vendredi Fébelbois, la Fédération belge de l'industrie du bois et de l'ameublement. En fonction de l'espèce de bois et des dimensions, l'augmentation est en moyenne supérieure à 30 pc. Pour les plaquettes de bois résineux utilisés par l'industrie du panneau à base de bois et le secteur papetier, l'augmentation atteint même 400 pc.

La demande de produits du bois est en effet considérable. Une grande quantité de bois est exporté vers des pays dont l'économie se développe de manière fulgurante et les résidus de bois vont vers les producteurs d'énergie verte.

"C'est ainsi que le secteur de l'électricité est devenu un grand consommateur de bois", souligne Fébelbois. "Grâce aux redevances sur l'énergie verte, qui sont portées en compte à tous les consommateurs d'électricité, des acteurs tels qu'Electrabel sont en mesure de payer pour certains assortiments de bois bien plus que les entreprises de la transformation du bois". Fébelbois s'attend à ce que la demande continue d'augmenter, d'autant plus que les avantages environnementaux sont de plus en plus reconnus par les utilisateurs.

"Il est singulier qu'au XXIe siècle l'on semble soudain redécouvrir le bois comme combustible", conclut Fébelbois.

Au cours des 9 premiers mois de 2006, l'industrie belge du bois et de l'ameublement a réalisé un chiffre d'affaire de 4,33 milliards d'euros, soit 2,2 pc de plus qu'en 2005. Mais en 2006, le secteur a dû faire face à de fortes hausses des prix des matières premières, et en premier lieu du bois.