Entreprises & Start-up

La crise que subit l'avionneur Boeing lui coûte très cher. Pour le moment, l'ardoise est chiffrée à 5 milliards de dollars. Les compagnies aériennes, dont une partie de la flotte est clouée au sol, demandent des dédommagements à l'entreprise américaine.

Une perte de 5 milliards de dollars L'entreprise Boeing est toujours au cœur de la tempête depuis les crashs de ses deux 737 Max, lors desquels 346 personnes avaient perdu la vie. Et cela lui coûte très cher. Alors que l'avionneur s'occupe du ralentissement de la production, les compagnies aériennes dont les 737 Max sont à l'arrêt, sont montées au créneau et demandent des compensations à Boeing. L'entreprise table ainsi sur des frais de 4,9 milliards de dollars, se traduisant par une réduction de 5,6 milliards de dollars des revenus et du bénéfice avant impôts au second trimestre.

L'entreprise a également annoncé s'attendre à des coûts supplémentaires, chiffrés à 1,7 milliards de dollars, principalement à cause des coûts supplémentaires inhérents au ralentissement de la production. L'entreprise a réduit la voilure, ne produisant plus que 42 avions par mois, au lieu de 52, entraînant, de fait, des retards de livraison.

Au chapitre des bonnes nouvelles pour le géant de l'aviation, Boeing a annoncé que le 737 Max pourrait reprendre du service au cours du dernier trimestre 2019. Cependant, la marque de Brenton a également souligné que cette date restait incertaine et qu'un nouveau changement dans le calendrier aurait à nouveau un impact sur les profits.