Umicore (+1,6 % à 39,185 euros) a été abaissé de "acheter" vers "neutre" chez Merrill Lynch, avec un objectif de cours fixé à 40 euros. L’analyste s’attend à ce que la demande reste forte dans plusieurs des branches d’activités (notamment les catalyseurs) mais constate que ses attentes bénéficiaires sont déjà largement au-dessus du consensus. "La croissance devrait se normaliser après le fort redressement enregistré depuis la mi-2009". La valorisation semble bien refléter les attentes sur Umicore.

Nyrstar (+4,9 % à 12,44 euros) a de son côté été confirmé à "acheter", toujours chez Merrill Lynch, l’objectif de cours étant relevé de 15 vers 16,75 euros. Cette révision fait suite à l’acquisition de Farallon Mining. "Nous pensons que cette opération aura un impact significatif sur les résultats du groupe", et l’analyste a augmenté ses attentes bénéficiaires de 33 % et 27 % respectivement pour 2011 et 2012. "Nyrstar reste une de nos valeurs préférées sur le secteur, en dépit de l’augmentation de capital."

Michelin (-0,7 % à 53,62 euros) a vu sa recommandation descendre de "neutre" vers "sous-performance" chez HSBC, avec un objectif de cours descendu vers 51 euros. L’analyste estime que la hausse des cours des matières premières (en particulier le caoutchouc naturel) va entraîner un résultat net stable sur l’ensemble de l’exercice en cours, et ce en dépit du dynamisme de certains marchés comme les poids lourds.