Le marché de l'immobilier est confronté à une baisse des prix moyens de vente pour la première fois depuis des années, indique mardi le SPF Economie, sur base de données issues du cadastre du SPF Finances. Après un pic au troisième trimestre 2008, les prix se sont effrités pendant plusieurs trimestres consécutifs à partir du quatrième trimestre 2008.

C'est surtout dans le segment le plus cher (villas) que les diminutions de prix ont été importantes. Les prix des maisons d'habitation moins chères ont baissé dans une moindre mesure.

Cette évolution ne se manifeste pas pour les terrains à bâtir où la hausse des prix s'est légèrement accélérée au fil des dernières années. Les appartements présentent une évolution différente: leurs prix semblent s'être stabilisés au cours des derniers trimestres passés.

Les seuls prix du premier semestre 2009 étant connus, le SPF Economie établit des comparaisons entre les 1er semestres 2009 et 2008.

Pour les six premiers mois de 2009, le prix moyen d'une villa, d'un bungalow ou d'une maison de campagne était de 315.592 euros, soit une baisse de 5,6%. Les deux années précédentes avaient enregistré des hausses de 3,7% (2008) et 8,6% (2007).

Le recul des maisons ordinaires est moins net: de 171.138 euros à 168.852 euros, soit -1,3% après des hausses de 6,9% (2008) et 10% (2007). Contrairement aux prix des villas qui ont continué à baisser, un léger redressement est perceptible entre le premier et le deuxième trimestre 2009.

Le prix moyen des appartements et studios était au premier semestre de 174.564 euros, soit une légère hausse de 0,9% après des hausses de 4,9% (2008) et 6,9% (2007).

Les terrains à bâtir ont continué à augmenter: ils coûtaient en moyenne 91,2 euros le m2, en hausse de 7,8%, qui s'ajoutent aux hausses de 7,1% (2008) et de 5,8% (2007).

"On peut se demander maintenant comment cette baisse des prix évoluera dans les années à venir. Les années 2009 et 2010 seront particulièrement intéressantes à suivre à cet égard", note le SPF Economie.

En Région wallonne, il faut dépenser en moyenne 131.154 euros pour une maison d'habitation (-1,4%) après des hausses de 8,2% (2008) et de 11% (2007).

Le Hainaut est le moins cher (113.363 euros) et le Brabant wallon le plus cher (207.132 euros). La commune la plus chère est Lasne (315.623 euros), suivie par Grez-Doixeau, La Hulpe, Waterloo et Rixensart.

A l'inverse, les communes les moins chères pour une maison d'habitation sont Meix-Devant-Virton (74.500 euros), devant Tellin, Colfontaine, Momignies, et Trois-Ponts.

Le prix moyen de l'appartement wallon est de 141.174 euros, en hausse continue: +12,4% (2007), +6,1 (2008) et +4,5% (2009).

Les records wallons sont cependant en-deçà des chiffres enregistrés en Région de Bruxelles-capitale où le prix moyen d'une maison d'habitation est de 300.618 euros (-5,5%) après des hausses de 10% (2007) et de 4,9 % (2008).

Sept communes bruxelloises dépassent Lasne et se retrouvent dans le "Top 7" belge: Woluwe-Saint-Pierre (398.579 euros), Uccle, Ixelles, Woluwe-Saint-Lambert, Etterbeek, Watermael-Boitsfort et Auderghem.

A Bruxelles, l'appartement moyen coûtait 183.889 euros au premier semestre 2009 (-0,7%), après des hausses de 7,4% (2007) et de 5% (2008). En Flandre, une maison d'habitation ordinaire coûtait en moyenne 180.923 euros.