Atos Origin, l'une des premières sociétés de services informatiques internationales, a confirmé jeudi l'acquisition - via sa filiale Atos Worldline - de Banksys et de Bank Card Company (BCC), ce qui créera un nouveau leader européen dans le secteur des services de paiement. Les détails financiers de la transaction n'ont pas été dévoilés.

L'opération "n'aura pas de conséquence sociale car nous nous inscrivons dans un projet de développement", a par ailleurs assuré Bernard Bourigeaud, l'administrateur délégué d'Atos.

En clair, l'emploi ne devrait pas être menacé. "Bien au contraire: nous allons créer des opportunités nouvelles pour tous les travailleurs de l'entreprise", a poursuivi le responsable en revenant dans la foulée sur le processus de standardisation européenne SEPA.

"Dans ce contexte, les actionnaires majoritaires (Dexia, Fortis, ING et KBC) ont la volonté de donner à Banksys et à BCC la possibilité de se préparer pleinement à un rôle pan-européen sur la future scène du traitement des transactions, de l'affiliation commerciale aux paiements électroniques et des terminaux de paiements", ont ajouté les acteurs du dossier. Ces derniers ont également vanté les "complémentarités" existant entre les différentes sociétés, tant en terme géographique que de perspectives d'affaires.

"Nous étions à la recherche d'un partenaire solide depuis plusieurs mois. Ce partenariat avec Atos permettra une accélération de notre expansion européenne", a pour sa part souligné Vincent Roland, l'administrateur délégué de Banksys.

Ensemble, les nouveaux partenaires représenteront des revenus de près de 650 millions d'euros, dont 375 millions à mettre au compte de Atos Worldline qui n'exclut pas de nouvelles acquisitions dans l'espoir d'atteindre le cap du milliard d'euros.

"Nous sommes dans une période extrêmement favorable - qui va certainement durer 2 ou 3 ans - pour constituer un groupe capable de développer des plate-formes européennes communes. Donc, oui, nous ferons d'autres acquisitions", a ainsi affirmé Bernard Bourigeaud.

Implantée dans 40 pays, Atos Origin est notamment le partenaire informatique officiel des Jeux Olympiques. Le groupe emploie plus de 47.000 personnes pour un chiffre d'affaires global de 5,5 milliards d'euros.

Atos Worldline, sa filiale, emploie quant à elle 2.600 collaborateurs en Europe, dont 700 en Belgique, pour un chiffre d'affaires de 400 millions d'euros.

Enfin, Banksys et Bank Card Company ont clôturé l'exercice 2005 sur des revenus consolidés de 309 millions d'euros. Ensemble, les deux sociétés comptent 1.100 travailleurs.