Le groupe américain Mattel a annoncé mardi le rappel dans le monde de quelque 18,6 millions de jouets fabriqués en Chine, contenant de petits aimants qui peuvent être avalés par les enfants ou de la peinture au plomb toxique. Parmi les derniers produits rappelés figurent des boîtes de jouets dont des poupées Polly Pocket, Barbie ou Batman, et 436 000 petites voitures "Sergent".

Nancy Nord, présidente de la Commission de sécurité des consommateurs, a expliqué s'agissait d'une mesure de précaution, contrairement au rappel de produits Polly Pocket en novembre 2006. Des enfants ayant avalé des aimants avaient dû alors être opérés. "Les rappels sont intentionnellement importants pour prévenir ce type d'accident", a-t-elle déclaré.

"Il n'y a aucune excuse pour que l'on trouve du plomb dans des jouets importés aux Etats-Unis", a déploré Mme Nord," c'est totalement inacceptable et cela doit cesser".

Mattel a fait paraître mardi une pleine page dans plusieurs journaux américains, soulignant que le groupe répondrait aux inquiétudes des parents et continuerait à créer des jouets" sûrs et amusants" pour leurs enfants. "Rien n'est plus important que la sécurité de nos enfants. Nous avons déjà pris des mesures pour renforcer la sécurité de nos jouets", a affirmé le directeur général de Mattel, Bob Eckert, sur toutes les chaînes de télévision.

Mattel a interrompu la vente des produits concernés, demandé aux détaillants de les retirer des rayons et propose un échange aux consommateurs (1). Le retrait concerne 18,2 millions de jouets magnétiques, dont 9,5 millions aux Etats-Unis. Il s'agit selon Mattel de produits fabriqués entre début 2003 et le 31 janvier 2007, comprenant des mini-poupées, figurines, jeux et accessoires comportant des petits aimants pouvant se décoller. Ils peuvent alors être inhalés ou avalés.

D'autre part, sont retirées du marché 436000 petites voitures "Sergent" de la gamme "Cars", dont 253 000 aux Etats-Unis. La peinture utilisée contient en effet un niveau de plomb supérieur aux normes autorisées. Selon Mattel, le fabricant chinois du jouet a sous-traité la peinture à un autre fournisseur qui a "violé les normes Mattel et utilisé une peinture non autorisée".

Le 2 août, Mattel, maison-mère du fabricant de jouets Fisher-Price, avait déjà annoncé le rappel de 83 catégories de jouets fabriqués en Chine et commercialisés aux Etats-Unis, dont de très populaires personnages du "1 rue Sésame", en raison de la présence excessive de plomb dans leur peinture.

Plus de 80 pc des jouets vendus dans le monde sont fabriqués en Chine. Pour ce pays, qui veut s'imposer sur les marchés étrangers, c'est un nouveau coup dur porté à la réputation de ses produits, après le retrait récent du marché mondial de pneus défectueux, d'aliments contaminés pour animaux domestiques ou de dentifrice contenant de l'antigel.

Après s'être dans un premier temps refusé à commenter l'information, la Chine a assuré mercredi que "la vaste majorité" de ses exportations vers les Etats-Unis étaient "aux normes américaines" et indiqué qu'elle ouvrait une enquête. L'administration indique aussi qu'elle "porte une grande attention" au rappel de jouets annoncé mardi.

(avec AFP)

(1) Pour infos ou échanges : le service "Consommateurs" de Mattel Belgique est accessible au 0800.16.936.