Le salon de la construction, de la rénovation et de l'aménagement intérieur Batibouw fêtera cette année, du 26 février au 8 mars, sa 50ème édition dans un contexte de crise économique et financière qui devrait avoir un impact négatif sur le nombre de visiteurs mais pourrait être synonyme de bonnes affaires pour les consommateurs désireux de bâtir ou de rénover leur maison. "On sent l'effet de la crise car des annulations inattendues ont eu lieu mais pas de panique, Batibouw a fait de nouveau le plein d'exposants de qualité", ont déclaré les organisateurs du salon-phare du secteur de la construction, jeudi au cours d'une conférence de presse.

Trois thèmes sont au menu de l'édition 2009 du salon: "50 ans de Batibouw=50 ans de construction et d'architecture", "Une habitation à votre budget" et "Vivre confortablement". Batibouw prévoit également plusieurs événements pour fêter ses "noces d'or". Un "roadshow" sur le thème des économies d'énergie, et mis en place en collaboration avec le ministère fédéral du Climat et de l'Energie, sera ainsi organisé dès le 31 décembre et jusqu'au 22 février dans 11 villes du pays (Bruxelles, Namur, Saint-Trond, Gand, Mons, Saint-Nicolas, Anvers, Louvain, Liège, Charleroi, Nieuport) avec 5.000 entrées gratuites pour Batibouw à la clef. D'autres événements (remises de cadeaux, soirée en l'honneur des exposants, etc.) sont par ailleurs prévus au cours du salon même.

Par ailleurs, Batibouw sera à nouveau l'occasion de remettre différents prix, comme le "Communication award" ou les "Belgian building awards". Un "Eco-award" sera en outre décerné en présence du ministre de l'Environnement Paul Magnette.

La crise actuelle devrait conduire à une baisse de la fréquentation par rapport à l'édition 2008, qui avait drainé un peu plus de 330.000 visiteurs. Le public présent à Batibouw est en effet traditionnellement constitué de visiteurs ayant un projet de construction ou de rénovation en tête. "On sera sans doute plus proche des 300.000 visiteurs que des 350.000", a indiqué à l'agence Belga Laurence de Vestel, administrateur délégué de FISA, la société organisatrice de Batibouw. Alors que le taux de renouvellement des exposants s'élève annuellement à quelque 10%, il serait plutôt de 12% cette année, a encore glissé la responsable.

Le contexte n'est pas morose pour autant grâce la baisse des taux hypothécaires, qui devrait favoriser les investissements immobiliers, et les mesures prévues par le plan de relance fédéral au niveau de la TVA dans la construction (taux de TVA réduit à 6% sur une tranche de 50.000 euros pour les constructions neuves) en 2009. L'édition 2009 de Batibouw devrait être l'année des bonnes affaires, a résumé Geert Maes, directeur général.