Batibouw déclenchant systématiquement une guerre des taux hypothécaire, c'est de l'histoire ancienne. Depuis au moins cinq ans, les banques et caisses hypothécaires font front armées de formules magiques, d'offres sur-mesure et de flexibilité. Le mouvement s'amplifie d'ailleurs d'année en année. Le 20 ans fixe pur et dur d'antan s'est fractionné en des centaines de produits adaptés aux besoins de chaque emprunteur. Des produits pour lesquels le taux reste important (et se discute toujours âprement mais discrètement) tout en étant quasiment relégué au second plan. Le Belge empruntant de plus en plus jeune et pour une période de plus en plus longue, a besoin d'être rassuré.

Lors de la présentation de son traditionnel bilan pré-Batibouw (voir ci-dessous), Fortis Banque a reprécisé les contours de son "Crédit habitation souple" lancé il y a un an : au démarrage du crédit, et quelle qu'en soit la raison, jusqu'à 3 ans de report des remboursements en capital; à tout moment durant le crédit, possibilité de suspendre (2x6 mois maximum) les remboursements en capital; d'allonger ou de raccourcir la durée du crédit; de passer de variable à fixe; etc. Une offre valable sur toutes les formules et qui ne coûte rien, hormis une redevance fixe de 200 euros à payer pour chaque option de souplesse levée.

Même stratégie chez ING qui, via sa filiale Record Bank, propose 3 formules sur mesure : le crédit "Starter" destinés aux jeunes emprunteurs, dont les mensualités sont peu élevées au début et augmentent au cours du crédit; le crédit "Avantage", destiné à des clients plus âgés, qui fait l'inverse; le "Light Home" formé pour partie d'un crédit classique à mensualité fixe, pour partie d'un crédit à terme fixe (remboursable à l'échéance finale).

Cette dernière formule est également proposée au titre de nouveauté par Dexia et Delta Lloyd, sous le même nom de "crédit combi". Une formule que les deux banques destinent en priorité aux jeunes (les mensualités sont nettement moins lourdes et permettent plus de marge pour continuer à épargner) et... aux amateurs de seconde résidence.