L'annonce intervient quelques mois après deux rappels de voitures de la marque dans le pays asiatique, premier marché automobile mondial.

"Des consommateurs ont fait part de plusieurs problèmes, relatifs à des accélérations intempestives, des batteries qui prennent feu ou encore au système de mise à jour à distance", indique l'Administration d'État pour la régulation du marché.

En conséquence, le régulateur et quatre autres institutions et ministères, dont celui des Transports, ont convoqué récemment des représentants de Tesla à Pékin et Shanghai.

"Il leur a été demandé de se conformer strictement aux lois et réglementations chinoises, afin de garantir la sécurité ainsi que les droits et intérêts légitimes des consommateurs", souligne le régulateur chinois.

Aucun détail sur l'ampleur des dysfonctionnements

Aucun détail n'a été apporté sur l'ampleur de ces dysfonctionnements supposés.

Tesla a indiqué accepter avec sincérité les instructions des autorités. "L'entreprise a engagé une profonde réflexion vis-à-vis des insuffisances qui existent dans son fonctionnement. Elle va renforcer ses vérifications et ses contrôles de façon exhaustive", souligne la compagnie dans un communiqué publié sur le réseau social Weibo.

"Concernant les problèmes soulevés par les consommateurs, nous allons mettre en place des contrôles systématiques, faire en sorte de garantir les droits et intérêts des consommateurs (...) ainsi que mieux contribuer au développement sain du marché chinois des véhicules à énergie nouvelle", promet Tesla.

L'entreprise a construit en 2019 à Shanghai (est de la Chine) sa troisième usine, après celles de New York et du Nevada (Etats-Unis). Le pays asiatique est le principal moteur de croissance pour de nombreux constructeurs étrangers, notamment Tesla qui ambitionne de profiter des ambitieux objectifs chinois en matière de réduction des émissions de CO₂.

En octobre, le fabricant américain avait toutefois été contraint de rappeler près de 30.000 véhicules en Chine (des Model S et Model X importées) en raison de problèmes potentiels au niveau des suspensions. Le mois suivant, un autre rappel de 870 voitures Tesla avait été annoncé, cette fois relatif à des imperfections au niveau des toits, dont certaines parties pourraient se détacher.