Les services secrets britanniques GCHQ (Government Communications Headquarters) ont utilisé de faux profils Linkedln pour espionner l'entreprise belge Belgacom. C'est ce que rapporte le magazine allemand Der Spiegel sur son site Internet, sur la base de documents d' Edward Snowden. En septembre , il était révélé que la compagnie belge de télécommunications Belgacom avait été piratée par le service secret britannique, le GCHQ (Government Communications Headquarters). Der Spiegel révèle aujourd'hui que l'attaque a été menée avec des copies contrefaites de sites internet, y compris le réseau social professionnel LinkedIn. En attirant des collaborateurs de Belgacom sur ces faux sites, le GCHQ a réussi à installer des "espions" sur leur ordinateur.

Selon le document, GCHQ a aussi espionné de la même façon au siège de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) à Vienne.

LinkedIn a, en réaction à Der Spiegel, déjà condamné l'action. "Pour le dire clairement : nous n'aurions jamais approuvé une telle activité, quel qu'en soit le but , et nous n'étions pas au courant de l'activité ", a déclaré un porte-parole.

Le site de réseautage professionnel LinkedIn compte 259 millions de membres à travers le monde .