Jeudi, Belgacom indiquait qu'il avait mis en lumière des "irrégularités" sur un routeur de BICS, la filiale de Belgacom en charge des services de transport internationaux ( plus d'infos ici ).

Ce routeur concerne tant les communications téléphoniques que le trafic internet. Selon Belgacom, "les premières analyses indiquent que des modifications ont été réalisées dans le logiciel du routeur, ce qui a pu avoir lieu pendant la récente intrusion digitale". L'opérateur devra à présent voir s'il y a un impact sur les données de clients.

Mais si jusqu'ici Belgacom se montrait rassurant en affirmant que les clients n'avaient pratiquement rien à craindre. Le discours n'est plus aussi positif à présent. Selon nos confrères du Soir, "l'opérateur n'exclut plus la possibilité que des données de clients aient été interceptées par des espions".

Voilà de quoi relancer la polémique et faire craindre le pire à tous les clients Belgacom (du simple citoyen jusqu'aux grandes institutions)!