KBC a dégagé en 2020 un bénéfice net d'1,44 milliard d'euros, en baisse de 42 % par rapport à l'année précédente, a annoncé jeudi le bancassureur. Il a fait face l'an dernier à une baisse des revenus d'intérêt et de commissions, et à une réduction de valeur sur crédits dans le contexte de la crise du coronavirus. Les revenus nets d'intérêts ont diminué de 3 %, à 4,47 milliards d'euros, alors que les revenus nets de commissions ont baissé de 7 %, à 1,61 milliard d'euros.

KBC fait état également d'une forte hausse des réductions de valeur sur crédits, qui passent de 871 millions d'euros à 1,07 milliard d'euros. Près des trois quarts (783 millions d'euros) de ces réductions de valeur concernent des provisions collectives constituées au titre de la crise du coronavirus, souligne KBC.

Malgré une baisse de 3 % de ses charges d'exploitation, à 4,16 milliards d'euros, le bancassureur a donc vu son bénéfice net passer de 2,49 milliards en 2019 à 1,44 milliard d'euros l'an dernier.

Étant donné la recommandation de la BCE du 15 décembre 2020 limitant les paiements de dividendes, KBC proposera un dividende (brut) de 0,44 euro par action pour l'exercice comptable 2020, payable en mai 2021. Le conseil d'administration a en outre l'intention de distribuer au quatrième trimestre 2021 un dividende brut supplémentaire de deux euros par action sur l'exercice comptable 2020. La décision finale dépendra toutefois de la levée des restrictions imposées par la BCE en matière de dividendes.

KBC annonce que sa politique de dividendes à partir de 2021 prévoira la distribution d'au moins 50 % du bénéfice consolidé de l'exercice comptable, dont une avance sur dividende d'un euro par action, payable en novembre.

Malgré la crise, KBC rachète des activités d'assurance d'un groupe néerlandais en Bulgarie

Le groupe KBC rachète, via sa filiale bulgare DZI, les activités d'assurance-pension et d'assurance vie en Bulgarie du groupe néerlandais NN. L'opération s'élève à 77,7 millions d'euros. "L'acquisition de NN Pension Insurance Company EAD permettra aux filiales bulgares de KBC - UBB et DZI - d'étendre encore leur ample offre de bancassurance et de proposer à leurs clients des produits de fonds de pension de haute qualité, tout en créant des opportunités de vente croisée pour les produits bancaires et non vie sous une seule et même enseigne", explique le bancassureur belge, qui a fait depuis 2009 de la Bulgarie l'un de ses marchés clés.

L'accord doit encore obtenir l'aval des autorités de régulation, qui est attendu dans le courant de 2021.