Le groupe AB InBev réorganise sa structure dans le Benelux. Le géant brassicole belgo-américain va intégrer les unités InBev Belux (Belgique et Luxembourg) et InBev Pays-Bas dans une structure unique Benelux. Le siège de cette entité unifiée se trouvera à Louvain, a annoncé AB InBev dans un communiqué vendredi.

Les bureaux actuels à Breda continueront à servir de hub central pour les équipes commerciales et les services de support aux Pays-Bas. "Les organisations AB InBev en Belgique, au Luxembourg et aux Pays-Bas se caractérisent par une grande similitude en matière de structure et de portefeuille de marques (entre autres, les marques multi-pays Jupiler, Leffe et Hoegaarden) et par leur proximité géographique, permettant ainsi à AB InBev d’identifier de nouvelles synergies grâce à une collaboration plus étroite, et une flexibilité et efficacité supérieures", souligne AB InBev.

Les activités commerciales seront toujours organisées au niveau local. "L’intégration de deux organisations commerciales indépendantes en une seule entité Benelux est une progression importante, non seulement pour les pays concernés, mais pour toute la Zone Europe de l’Ouest. Nous sommes convaincus que la structure Benelux est nécessaire afin d’assurer le succès à long terme de nos activités dans cette région", a expliqué Alain Beyens, président de la zone Europe de l’ouest.

Craintes de fermetures

Les syndicats d’AB InBev sont soucieux par rapport à la décision de la direction, annoncée vendredi. Les syndicats craignent des pertes d’emplois. La direction devrait donner plus de précisions à la mi-mai sur l’emploi. "Les travailleurs craignent qu’AB InBev ferme les dépôts. AB InBev veut en particulier se concentrer sur les activités de brasserie et la vente", a expliqué le syndicaliste CSC Luc Gysemberg. En 2008, AB InBev a enregistré des chiffres mitigés, malgré une bonne performance en Europe de l’Ouest, dont de bons résultats de la marque Jupiler dans le Benelux.

Ph.G. (avec Belga)