La finalisation de la transaction est prévue d'ici la fin d'année, selon un communiqué, et elle inclut une revalorisation du prix d'acquisition en fonction des performances futures de cette société en forte croissance créée à Boston en 2014.

En 2020, Rocketbook, qui produit des cahiers utilisant un stylo effaçable et dont on peut télécharger les pages écrites sur une application, a enregistré un chiffre d'affaires de 27 millions d'euros, en croissance de 35%.

"Les produits de Rocketbook permettent de résoudre le défi majeur d'un grand nombre de consommateurs: partager et stocker rapidement et efficacement leurs notes manuscrites, dans le respect de l'environnement. Nous franchissons aujourd'hui une nouvelle étape, celle du rapprochement de l'écriture manuscrite et du digital", se félicite le directeur général de Bic, Gonzalve Bich.

Le réseau de distribution de Bic devrait permettre à Rocketbook, qui réalise actuellement 70% de son chiffre d'affaires aux Etats-Unis via son référencement sur Amazon, d'augmenter rapidement et significativement ses ventes.

Sur les neuf premiers mois de 2020, les ventes de Bic dans 160 pays ont atteint 1,2 milliard d'euros, en baisse de 15,9%.