La société de biotechnologie allemande BioNTech a conclu un partenariat avec le groupe pharmaceutique chinois Shanghai Fosun. L'entreprise produira chaque année en Chine jusqu'à 1 milliard de doses du vaccin contre le coronavirus mis au point par BioNTech. Jusqu'à présent, Fosun n'était qu'un partenaire de distribution de BioNTech. Les deux parties investissent 100 millions de dollars dans ce partenariat. Shanghai Fosun le fait sous forme d'argent et d'une usine de fabrication. BioNTech apporte la technologie de fabrication et une licence pour la production de son vaccin.

BioNTech et son partenaire Pfizer prévoient de produire jusqu'à 3 milliards de doses de leur vaccin contre le Covid-19 cette année, et plus de 3 milliards l'année prochaine. Les deux entreprises travaillent ensemble sur le vaccin pour le monde entier, à l'exception de la Chine, de Hong Kong et de Macao. Dans ces domaines, Fosun est le partenaire de BioNTech.

On ne sait pas encore quand la production commencera en Chine, et il n'est pas non plus certain que le milliard de doses par an ait déjà été pris en compte dans les estimations de BioNTech.

Le laboratoire allemand a aussi annoncé ce lundi son intention d'installer à Singapour une usine de production d'ARNm dont seront tirées plusieurs centaines de millions de doses du vaccin contre le Covid-19. L'entreprise de Mayence compte également baser son siège social pour l'Asie du Sud-Est à Singapour.


Première usine hors Europe

Sous réserve de l'obtention de l'approbation nécessaire, BioNTech s'attend à ce que le futur site, avec une production d'ARNm hautement automatisée, soit opérationnel en 2023 et crée jusqu'à 80 emplois à Singapour. Il s'agira pour BioNTech de la première usine installée hors d'Europe, après celle qu'il exploite à Marbourg, en Allemagne.

Son partenaire Pfizer détient lui un site de production aux Etats-Unis et un autre en Europe, à Puurs, en Belgique.

"Avoir différents nœuds dans notre réseau de production est une étape stratégique importante dans l'expansion de notre présence mondiale", déclare Ugur Sahin, PDG et cofondateur de BioNTech, dans un communiqué.

L'ouverture d'une succursale BioNTech en Asie du Sud-Est représente une nouvelle étape dans l'expansion internationale de l'entreprise de biotechnologies à la suite de l'ouverture d'un siège social américain à Cambridge, Massachusetts.

Après la proposition américaine de lever les brevets des vaccins anti-Covid, les patrons de BioNTech et de Pfizer ont jugé que cela ne permettrait pas d'accroître la production de leur sérum, particulièrement complexe à fabriquer.