Une nouvelle fintech verra bientôt le jour. Birdee proposera une solution de "robot-conseiller" en investissement pour le particulier.

En 2015, Gambit, éditeur liégeois de solutions de conseils financiers pour institutions bancaires, dévoilait son projet Birdee, un logiciel de conseil automatisé en placement destiné aux "pure players" de la banque par Internet - de quoi "dématérialiser" le conseiller financier. Parmi ses clients, Keytrade et sa solution KeyPrivate.

Aujourd’hui, Birdee franchit une nouvelle étape puisque la solution fera bientôt ses débuts en version "B2C". Le projet a remporté, fin 2016, le hackathon mondial de BNP Paribas Fortis et a été retenu parmi les nominés des Tech Startup Day Awards de Startups.be (catégorie Disruptive innovation of the year).

Choix algorithmique

Le simple particulier, sans connaissance financière spécifique, pourra désormais s’en remettre au "robot-conseiller" Birdee Money Experts pour définir son profil de risque et ses objectifs afin d’investir dans les portefeuilles qui lui seront proposés.

Les algorithmes Birdee se chargent de déterminer son attitude face au risque, la perception qu’il en a, son degré de connaissance en matière financière, ses objectifs et raisons d’investir… Ils en déduisent le schéma d’investissement idéal et, au fil du temps, rééquilibrent le portefeuille en fonction des conditions du marché. Mais pas question, pour autant, de laisser les pleins pouvoirs à l’algorithme. "Un comité d’investissement valide les décisions, passe au crible les nouveaux produits financiers introduits dans les portefeuilles, vérifie la pertinence des algorithmes", insiste Geoffroy de Schrevel, CEO de la société. Birdee n’est pas la seule à vouloir surfer sur l’intelligence artificielle en matière de gestion financière. Comment compte-t-elle se différencier ? "Nos algorithmes émanent de la recherche universitaire. Ils ont été utilisés, testés, ‘stressés’ depuis sept ans et ont fait leurs preuves lors de diverses crises, souligne Geoffroy de Schrevel. Par ailleurs, nous conjuguons algorithmes et comité d’investissement. Les ‘inputs’ et le contrôle des algorithmes sont toujours assurés par des professionnels de la finance."

Autre argument : l’expérience client. "Nous avons veillé à ce que la solution soit simple et fluide, en privilégiant une interface visuelle et didactique et en permettant à l’utilisateur de se familiariser à son rythme. Il peut, par exemple, investir virtuellement aussi longtemps qu’il veut dans tous les portefeuilles avant de se lancer à l’eau…"

Nouvelle fintech

Pour fournir la solution en direct aux particuliers, une société Birdee verra le jour, basée à Luxembourg "pour des raisons de facilité et de clarté du processus d’agrément". Premiers marchés-cible : la Belgique, le Grand-Duché et la France (avant une extension prévue à l’Allemagne). Birdee sera détenue à 100 % par Gambit, qui continuera de commercialiser la solution B2B.