Le syndicat libéral CGSLB a rejeté en bloc mercredi le plan d'économies "Initiative 2014" de BNP Paribas Fortis, a indiqué Martine Lefèvre, responsable nationale pour le secteur, dans un communiqué.

Le syndicat s'était réuni dans la matinée pour se prononcer sur le plan de la banque. Selon la CGSLB, le plan prévoit un abandon par le personnel de 3% de son salaire fixe en échange d'une relative sécurité d'emploi jusqu'en 2016.

"Ce plan permettrait à la direction d'économiser chaque année 50 millions d'euros en employant toutes les ficelles du droit fiscal et social afin de limiter la perte de pouvoir d'achat de ses employés", explique la CGSLB.

Le syndicat libéral entend dénoncer "une démarche de BNP Paribas Fortis visant à faire porter les économies de fonctionnement, que voudrait réaliser une banque en pleine santé financière, sur l'ensemble des contribuables".

Il vérifie actuellement si le montage proposé respecte la législation.